L’impôt : la grande arnaque

3 octobre 2012

Dans tout le débat qui fait rage actuellement au Québec sur les hausses d’impôt des plus nantis, une question n’est pas assez discutée, soit celle des abris fiscaux et, plus particulièrement, des paradis fiscaux. Pourtant, il s’agit d’un enjeu central pour l’équilibre des finances publiques. Dans deux rares textes sur le sujet, le chroniqueur du quotidien La Presse, Patrick Lagacé, n’hésitait pas la semaine dernière à faire le lien entre la hausse proposée par le gouvernement du PQ et les paradis fiscaux. Cela me semble tout à fait approprié puisqu’il est effectivement inopportun de ne pas fermer la porte aux multiples moyens d’évasion fiscale si on a des taux d’imposition élevés.

« Il est grand temps que la population en apprenne un peu plus sur les paradis fiscaux »

La proposition du gouvernement Marois concernant les impôts constitue donc un excellent moment pour avoir une discussion collective sur les abris fiscaux. La notion de paradis fiscaux semble bien complexe pour le commun des mortels qui n’est pas expert en fiscalité. Aussi, j’estime qu’il est grand temps que la population en apprenne un peu plus sur les paradis fiscaux et sur les grands stratagèmes permettant aux plus riches de réduire drastiquement leur contribution fiscale avec la complicité de nos gouvernements. Si les contribuables de la classe moyenne connaissaient mieux ces stratagèmes, l’indignation serait certainement au rendez-vous et les débats sur la « juste part » de chacun prendraient une tout autre tournure.

Paradis fiscaux : La grande arnaque

Le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), dont la CSQ est membre, vient tout juste de lancer une réflexion sur la place publique en diffusant cette vidéo très bien faite sur les paradis fiscaux. Après son visionnement, j’en ressors encore plus convaincue qu’il faut sans tarder s’attaquer sérieusement à cette question. Avec la crise économique qui sévit en Europe et qui menace un peu partout dans le monde, et les sacrifices énormes qui sont demandés à la population, n’est-il pas temps de resserrer les contrôles fiscaux qui ressemblent de plus en plus à un gruyère servi sur un plateau d’argent aux nantis ?

Chronique de Patrick Lagacé dans La Presse