Des combats syndicaux importants

17 juin 2014

Des combats syndicaux importantsLes travailleuses et travailleurs des centres d’hébergement privés (CHP) sont loin de faire partie du 1 %. En fait, la moyenne salariale de ce secteur, tous corps d’emplois confondus, est de 12 $ l’heure.

Réglementation déficiente entourant la formation continue des personnes salariées, pression accrue de la charge de travail de plus en plus lourde, pas étonnant que le taux de roulement soit important dans ces centres.

La qualité des soins et des services dans les CHP repose principalement sur les conditions de travail du personnel. Ce dernier doit également être présent en nombre suffisant pour offrir cette qualité. Jusqu’à maintenant, les syndiqués de ce secteur en croissance ont obtenu des gains (augmentation salariale, meilleure organisation de la formation continue, outils de travail plus efficaces, etc.), mais il reste beaucoup à faire pour assurer à ces travailleuses (ces emplois étant principalement occupés par des femmes) qu’elles obtiennent le respect qu’elles méritent.

Une solidarité porteuse d’espoir

La CSN et la FTQ, représentatives dans ce secteur, viennent de s’entendre par un protocole de solidarité pour faire front commun dans le secteur des CHP pour les trois prochaines années. Cela mérite d’être salué ! En unissant leurs forces, les deux organisations sauront améliorer les conditions de travail de tous ceux et celles qui y travaillent, syndiqués ou non.

Dans les quelques centaines de CHP du Québec, 80 % des employées et employés ne sont pas syndiqués et les conditions de travail y sont nettement insuffisantes malgré la forte croissance de ce secteur d’activité. Les employeurs composeront maintenant avec une force syndicale unie et ils devront comprendre le message : les conditions de misère, c’est terminé !

De meilleures conditions pour de meilleurs services

Les deux organisations réclameront une table centralisée dans le but de sortir les travailleuses et travailleurs des conditions précaires qui prévalent actuellement et de réclamer un travail décent.

La qualité des soins et des services aux patients a un lien direct avec la qualité des conditions de travail du personnel. Cette alliance permettra aux travailleuses et travailleurs engagés au service et au bien-être des personnes aînées d’espérer que leur travail soit reconnu à sa juste valeur !